Comment faire un mur végétal ?

Tant en déco d’intérieur qu’en extérieur, le mur végétalisé se démocratise de plus en plus ces dernières années. On parle d’un mur où on laisse pousser des plantes grimpantes comme avec un jardin vertical. Ainsi, les plantes peuvent parfaitement se développer dans un environnement propice. Notons que le mur végétal offre un aspect très design.

Intérêt d’un mur végétal

Certes, le côté esthétique est une bonne motivation pour adopter le concept du mur végétal. Seulement, ce dernier offre d’autres avantages conséquents. Clairement, un mur végétalisé dispose d’un rôle de microclimat, de régulation des crues urbaines, agit sur la qualité de l’air et joue un rôle d’épuration des eaux.

Le système naturel d’évapotranspiration régule la chaleur du bâtiment. Il refroidit les murs et l’air en été et favorise la production d’oxygène. Notons que les habitats avec un mur végétal sont parfaitement protégés de la pollution et de l’humidité. En outre, certains murs disposent d’une fonction antibruit. Certes, ils ne font pas disparaître entièrement le bruit ambiant, mais les amorti conséquemment.

Bien entendu, un mur végétalisé offre beaucoup d’autres intérêts notamment l’isolation phonique atténuant à la fois le bruit, mais aussi les échos à l’intérieur d’une salle. Certes, il est toujours indispensable de bien aérer chaque pièce de la maison, mais avec ce type de mur, la purification de l’air sera favorisée. Aussi, la vapeur produite par les plantes optimisera thermiquement la maison en rafraichissant l’atmosphère intérieure.

L’entretien d’un mur végétal

Certes, il est obligatoire d’entretenir un mur végétal, mais généralement, ce dernier nécessite très peu d’entretien. On parle d’une à deux tailles chaque année. Un paysagiste sera parfaitement à même de faire cette démarche. Le but étant d’obtenir une ramification optimale, mais surtout un ensemble harmonieux.

Lors de la démarche d’entretien, il est tout de même important de prendre en compte le rythme de la faune et de la flore. Clairement, il faut éviter de faire une taille en hiver alors que le mur sert de refuge à de nombreux invertébrés. Si vous procédez à l’entretien des façades, veillez à conserver les îlots de végétation spontanée comme les fougères ou encore la mousse. Cela favorise la végétalisation.

Pour un mur végétal en intérieur, il faudra l’arroser. Ici, il est important de faire au goutte-à-goutte. Il existe des systèmes automatiques avec un programmateur invisible. On peut également disposer de cet effet grâce au système d’arrosage pompe doseuse. Cette dernière incorpore des substances nutritives à l’eau qu’elle prodigue aux plantes.

Ce qu’il faut aussi savoir sur les murs végétaux

Il est tout de même bon de noter qu’un mur végétal ne doit pas être installé dans la pièce pour dormir. En outre, le chauffage qu’il soit à gaz ou électrique n’a aucun effet négatif sur le mur. Bien entendu, avec un mur dans la pièce, vous ne ressentirez aucune humidité. Sinon, au niveau des encombrements engendrés par le mur, vous ne serez pas gêné par les insectes. Après tout, un mur végétal n’attire pas plus d’insectes que les plantes en pots. Vous pouvez également prendre les mesures nécessaires pour traiter ce problème si besoin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *